24.08.2020
Le Commandement de la Garde Républicaine perd un de ses dignes cadres

Au nom du Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux

« O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée, entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis. » (27-30 Surat El Fadj)

« Allah Le Très-Grand a dit vrai »

Le cœur s’attriste, l’œil pleure à votre disparition, mais nous ne disons que ce qui satisfait notre Seigneur.

Dures, ô combien sont dures les moments où nous avons appris, les cœurs endeuillés, les yeux larmoyants, la mort du Général "Doghmane Mohamed", qui nous a quitté le 13 août 2020.

C’est avec un sentiment de tristesse, de perte énorme et même de chagrin que nous nous séparons, à jamais, les cœurs rassérénés par la Foi, d’un des meilleurs cadres de la Garde Républicaine, en particulier, et l’Armée Nationale Populaire, en général. Et, comment ne pas l’être, alors qu’il s’agit d’un homme qui a passé toute sa vie au service de notre chère Patrie.

Avec sa disparition, nous venons de perdre un fils dévoué de l’Armée Nationale Populaire. Un chef que nous avons connu par son haut degré de dynamisme et de moralité éminente. Un frère au principe ferme, d’une constance, d’un courage et d’une sagesse inégalée.

Un frère qui a porté l’amour et la défense de l’Algérie comme slogan de vie.

Mais c’est le destin et la volonté de Dieu, auxquels nous ne pouvons que nous résigner car c’est à Lui que nous appartenons et c’est à Lui que nous retournons.

Dans cette épreuve que votre disparition nous inflige, nous n’avons que prier Allah Le Tout Puissant de vous accorder une place haute dans l’au–delà, de vous entourer de Sa bénédiction et Sa Sainte Miséricorde, et de vous accueillir dans Son Vaste Paradis aux côtés des martyrs et des fidèles, et Il n’est point de meilleure compagnie.

Puisse Dieu assister votre famille et vos proches et vous prêter réconfort

C’est à Allah que nous appartenons et c’est à Lui nous retournerons

   


Retour